Via de la Plata

La Via de la Plata était une ancienne voie romaine qui reliait les villes de Mérida et d’Astorga. Au Moyen Âge, la route s’était étendue jusqu’à la côte andalouse et servait de voie de communication entre le sud et le nord de la péninsule ibérique. La variante du Chemin qui suit cette route commence à Séville; c’est la route la plus importante de toutes celles qui amènent les pèlerins du sud de l’Espagne.

C’est sans aucun doute le plus long chemin: Séville et Astorga sont séparées par 700 km. Pour se rendre à Santiago, il faut en ajouter environ 300 autres.

 

Lire plus...

Bien qu’il soit le plus long, la Via de la Plata est l’un des chemins de Saint-Jacques qui se distingue le plus par son patrimoine culturel. La longue histoire de la route et le mélange des cultures qui l’ont traversée donnent à ce Chemin un charme particulier.

À l’époque médiévale, alors que le pèlerinage à Compostelle devenait plus populaire et que les territoires chrétiens se développaient, l’ancienne Via de la Plata romaine est devenue le chemin utilisé par les pèlerins du sud pour atteindre le nord.

C’est un itinéraire de contrastes, où vous pouvez voir les différences entre la culture, l’histoire, l’architecture et les modes de vie du sud et du nord de l’Espagne. En parcourant cet itinéraire, également connu sous le nom de “Chemin Mozarabe”, en raison de l’influence des peuples islamo-chrétiens du Moyen-Âge, vous découvrirez les vestiges de l’Espagne musulmane, ainsi que les contrastes entre la culture de l’Andalousie, de la Castille et des terres de Galice.

Le passé romain de la péninsule est également très présent dans le Chemin : ponts, arches ou aqueducs sont quelques-unes des constructions que vous trouverez.

En avançant, vous laisserez derrière vous des villes historiques, dont vous serez témoin à travers leurs monuments. Certains ont même été déclarés patrimoine mondial par l’UNESCO, comme Mérida, Cáceres et Salamanque.

Avant d’atteindre Astorga, la fin de la Route de l’Argent originale, notre itinéraire fera un détour à Zamora, pour continuer sur la Route des Sanabres. Les terres de Sanabre sont limitrophes de León, d’Ourense et du nord du Portugal.

Il faut tenir compte du fait que c’est le chemin le plus long. Il vous faudra donc près de 50 jours pour le parcourir. Mais si vous n’avez qu’une semaine, nous vous offrons la possibilité de commencer à marcher depuis Ourense et d’atteindre Santiago par le sud-est de la Galice. Vous pourrez ainsi découvrir les villages de la Galice rurale.

Si vous souhaitez apporter des modifications pour adapter l’itinéraire à vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous occuperons de tous les détails logistiques afin que vous puissiez vous concentrer sur votre aventure.

×